samedi, septembre 18, 2021
Accueil > ENSEIGNEMENT > une Semaine nationale de l’Information et de l’Orientation (SIO) pour accompagner les nouveaux bacheliers.

une Semaine nationale de l’Information et de l’Orientation (SIO) pour accompagner les nouveaux bacheliers.

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRSI) organise la 6eme édition de la Semaine nationale de l’Information et de l’Orientation (SIO) au profit des nouveaux bacheliers de la session de 2021, du 26 au 31 juillet 2021 sous la présidence du Pr Alkassoum MAIGA, ministre de l’enseignement supérieur de la recherche scientifique et de l’Innovation. Cet évènement qui est un rendez-vous pour tout nouveau bachelier désirant poursuivre des études supérieures dans les universités publiques et privées du Burkina Faso reste une grande tribune d’aides et de conseil pour l’orientation.

Le cap de l’enseignement supérieur pour tous est assurément en marche au Burkina Faso. Le pays dispose d’un panorama d’établissements d’enseignement supérieur sur toute l’étendue du territoire. Huit (8) universités publiques et six (6) centres universitaires constituent des temples du savoir pour des formations de qualité. Les filières d’étude y sont de plus en plus professionnelles et répondent aux réalités socio-économiques de notre pays et sont aussi adaptées à l’environnement de l’espace de formation. Depuis 2018, la procédure d’orientation dans nos universités publiques s’est améliorée en termes de gain en temps et d’efficacité. En effet, gérées par la plateforme CAMPUSFASO, les orientations dans les universités publiques et les centres universitaires se font exclusivement en ligne.
L’Etat a également développé un partenariat avec un certain nombre d’Institutions Privées d’Enseignement Supérieur(IPES) en vue d’y orienter des étudiants. Cette innovation faite à travers la plateforme CAMPUSFASO participe ainsi, entre autres, à décongestionner les universités publiques et à exploiter les offres de formations existantes dans ces IPES.
De plus, avec l’ouverture progressive des services sociaux (bourses, aides et prêts) aux instituions privées d’enseignement supérieur, le nombre d’étudiants qui s’y inscrivent va aussi croissant. La multiplication des structures de formation et la diversité des offres dans notre pays est une réalité, méritant ainsi l’implication des professionnels de l’orientation et l’ensemble des acteurs du système éducatif pour soulager les nouveaux bacheliers et les aider dans le choix des filières d’études.

Lire la suite: https://cutt.ly/EmDMI7P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *