jeudi, août 13, 2020
Accueil > SPORT > JUSTICE > L’ordre des avocats observe un arrêt de travail de 96 heures sur l’étendue du territoire

L’ordre des avocats observe un arrêt de travail de 96 heures sur l’étendue du territoire

Depuis ce mardi 23 Avril 2019, l’ordre des avocats du Burkina Faso observe un arrêt de travail de 96 heures sur toute l’étendue du territoire.

Me Paulin Salembéré, bâtonnier de l’ordre des avocats du Burkina Faso, explique l’arrêt de travail décrété le 23 avril 2019 en ces termes : « Cela fait 7 mois avec une interruption de 3 semaines à un mois que la chaine judiciaire est bloquée. Plus d’une fois, certains démembrements de notre corps ont attiré l’attention de l’opinion publique. Il ne s’agit ni d’une grève, ni d’un mouvement d’humeur. Nous avons décidé de marquer une halte dans nos activités juridictionnelles pour attirer l’attention des gouvernants sur le drame qui est vécu depuis le mois d’octobre, vécu en silence et qui peut être source d’insécurité pour la population de façon générale »

Pour trouver une solution à cette situation, Me Paulin Salembéré, bâtonnier de l’ordre des avocats a été reçu par le ministre en charge de la Justice, René Bagoro.

A la fin de cette rencontre Me Paulin Salembéré déclare qu’il ne lui revient pas de lever le mot d’ordre de suspension de participation aux activités juridictionnelles de 96 heures « Il ne m’appartient pas moi sans convocation de cette assemblée de revenir sur la question », a-t-il précisé. Car « ce n’est pas le bâtonnier qui a décrété un mot d’ordre de suspension »

Il qualifie cet arrêt de travail est d’intérêt général. Il s’agit d’une question de défense des droits humains et non des intérêts égoïstes des avocats,

                                               K.S.

fasonfos.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *