vendredi, février 21, 2020
Accueil > POLITIQUE > Rentrée politique du CDP : une démonstration de force au siège du parti

Rentrée politique du CDP : une démonstration de force au siège du parti

L’ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès(CDP), a fait son entée politique dans l’après midi du 30 septembre 2017 au siège national du parti à Ouagadougou. Les militants et militantes des différentes localités du pays ainsi que les membres du bureau politique national étaient présents pour réaffirmer leurs engament et solidarité au parti des céréales et de la daba.

Cette période n’est pas seulement un moment d’entrée scolaire et académique, elle est aussi une période d’entrée politique. En effet, l’ancien parti au pouvoir, le CDP a fait son entrée politique en fanfare le 30 septembre 2017 sous le signe de « Relance du parti dans la cohésion et la solidarité ». C’est à 16h00 que les membres du BPN sont arrivés avec leur tête Achilles Tapsoba, président par intérim du parti. La cour du siège qui garde toujours les traces de la furie des insurgés du 30 et 31 octobre 2014 était pleine à 98%. Etaient présents les responsables des partis politiques alliés, parmi lesquels il yavait Soumane Touré du Parti de l’indépendance, du travail et de la justice(PITJ) qui a été chaudement applaudi à tel point que le MC fit savoir à l’assistance que le PITJ ne doit pas noyer le CDP. La cérémonie a débuté par l’hymne du parti chanté en cœur par les militants du parti. Prenant la parole, le président de la commission ad hoc, Léonce Koné s’est réjoui de la mobilisation des militants. Pour lui, « Il s’agit vraiment d’un symbole, parce que pour effectuer une rentée, il faut avoir pris des vacances ou avoir observé, à tout le moins, une sorte de trêve d’hivernage dans le cours de son activité. Cela n’a pas été le cas dans notre parti, ni dans nos structures territoriales, ni au sein de la direction, ni pour nos parlementaires, ni pour nos conseillers municipaux. Nous avons voulu surtout profiter de la présence des membres du bureau politique, qui ont tenu une session ce matin, pour organiser cette rencontre, afin de partager avec nos militants, nos alliés et partenaires, les vues de la direction du CDP sur les grands enjeux qui se posent à notre parti et au pays tout entier ». Il dit d’être conscient des difficultés que le parti a traversées mais reste confiant quant à l’avenir du parti. « Je puis vous assurer que lorsque cela sera nécessaire, nous aurons reprendre les meetings géants recto verso avec intercalaires, que nous savons si bien faire » a-t-il soutenu. Quant à Achille Tapsoba, président par intérim du parti, il a rassuré aux militants que le parti se porte bien malgré les vents et marées traversés. « Après des moments fort difficiles, oui fort difficiles laissant croire à certains charlatans et prédicateurs politiques de mauvais augures, une mort soudaineté notre parti, la forte mobilisation de ce jour, à l’occasion de cette rentée politique, se veut un démenti cinglant à ces prédications malheureuses et trompeuses », a-t-il dit. Il a ensuite dénoncé la constance morosité de la situation économique du pays et a qualifié la prochaine reprise du procès du dernier gouvernement de Blaise Compaoré, un procès qu’il a qualifié de parodie de justice et justice des vainqueurs. « A notre époque on disait que la vie était chère, maintenant elle devenue plus dure, un caillou, un Roc(h) » a renchéri Achille Tapsoba. S’il y a de motifs de satisfaction dans le parti, selon lui, c’est bien le renouvellement des structures et organes à tous les niveaux, la participation du parti aux activités de la CODER et du CFOP, etc.

Paul TINDANO(Stagiaire)

Fasoinfos Ouagadougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *